Mon éthique autour du coaching de vie

Une question de coeur, de respect et de bon sens

La pratique du métier de Coach ne relevant pas d’un conseil de l’ordre, il semble important de rappeler les points essentiels de mon engagement dans le cadre de l’exercice de mes activités et de la relation à autrui – bien qu’à mon sens, l’ensemble des éléments ci-dessous s’inscrivent dans une simple charte du savoir-être et savoir-vivre humain que chaque individu, professionnel, client ou autre, devrait appliquer par nature et en conscience.

Lire en soi : à travers le miroir de l'habitatLes points clés

  • Pratique professionnelle : le coach s’autorise à exercer sa fonction d’accompagnement individuel en conscience, à partir de sa formation, de son expérience et de son éthique personnelle.
  • Confidentialité : le coach est tenu au secret professionnel ; il respecte la confidentialité des informations partagées et veille à créer un cadre de bienveillance et de confiance.
  • Respect de la personne : respectueux des personnes et conscient de sa position, le coach s’interdit tout abus d’influence. Il adapte les étapes de son intervention au rythme du développement de la personne accompagnée.
  • Responsabilité des actions : le coach met à profit des techniques de coaching et des compétences professionnelles afin de permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement personnel du coaché.
  • Responsabilité des décisions : le coaching de vie est un processus de développement personnel et le coach est responsable de sa mise en oeuvre ; il a donc une obligation de moyens et non de résultats. Le coach laisse de ce fait toute responsabilité de ses décisions au coaché.

  • Refus de prise en charge : le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même. Il l’orientera dans ce cas vers un autre professionnel en coaching ou de la relation d’aide. Il prend la liberté de refuser l’accompagnement de toute personne
  • Recours à d’autres professionnels : si le coach estime que la demande du client sort du cadre de ses compétences, il pourra, le cas échéant, lui recommander un confrère ou l’inviter à avoir recours à un autre professionnel.
  • Information & formation : un coach s’engage à poursuivre son travail de recherches ainsi que la mise à jour, l’enrichissement et l’évolution de ses connaissances dans les domaines de compétences qui sont les siens.
  • Supervision : un coach s’investit lui-même dans un travail thérapeutique régulier, en relation avec et sous la supervision d’un ou plusieurs professionnels compétents.
Il n'y a pas de maîtrise à la fois plus grande et plus humble que celle que l'on exerce sur soi. Léonard de Vinci

Peintre et homme de science italien, sculpteur, architecte et savant dans de nombreux domaines

Coaching de vie : définition

Selon la Maïeutique de Socrate : l'art de l'accouchement de l'âme

En savoir plus
Coaching de vie : définition
Les 10 nombres dans la relation "habitant-habitat"
Quand faire appel au Coach de vie ?

Dans toute quête de bien-être ou besoin de changement

En savoir plus
Quand faire appel au Coach de vie ?
Le concept Lyrensoi

Entre Yin & Yang ... la Zen-attitude : bien-être en soi, bien-être chez soi ... bien-être dans le monde

En savoir plus
Le concept Lyrensoi

Je recherche