Home Sweet Home

Entre monde intérieur et monde extérieur, la maison se fait témoin et reflet de notre façon d’être en soi, d’être chez soi et d’être au monde et, à travers elle, de notre rapport au monde physique, mental et spirituel. Toutes ces dimensions vivent en nous et elles sont non seulement indissociables, mais aussi en résonance les unes avec les autres et avec ce qui nous entoure. Bien habiter ces trois espaces permet d’établir l’harmonie intérieure-extérieure qui porte notre être avec grâce et sérénité à travers les sinuosités de son chemin de vie.

Le bien-être intérieur vient d'une bonne connaissance de soiBien-être en soi

A l’heure où le Yoga et la méditation ont le vent en poupe, en faveur d’un meilleur équilibre physique et psychique, l’être s’éveille à une autre présence à soi-même. Autrefois transmises de maitre à élève, ces disciplines sont aujourd’hui rendues accessibles au plus grand nombre. Et au-delà des différentes formes d’exercices et de styles apparents, elles portent avec elles la sagesse d’une philosophie sans âge, nous enseignant les préceptes d’une bonne hygiène de vie globale, du bon fonctionnement de notre psychisme et d’une meilleure connaissance de soi.

Purifier son corps et libérer son subconscient des schémas limitants, transformer ses habitudes pour qu’elles servent un dessein plus élevé, signent la transition de l’ère des Poissons vers l’Age du Verseau. Chacun est appelé à faire l’expérience d’une nouvelle réalité intérieure et des multiples potentiels qui sommeillent en lui, pour contrebalancer l’accumulation d’un savoir uniquement intellectuel face à l’évolution rapide des technologies. Dans ce contexte, les disciplines ancestrales nous offrent un équilibre certain et nous ouvrent la porte vers cet autre mouvement de conscience accéléré.

L’essentiel, c’est la vie, et il faut donc la protéger, la purifier, la sanctifier, éliminer ce qui l’entrave ou la bloque, parce qu’ensuite, grâce à elle, on obtient la santé, la force, la beauté, la puissance, l’intelligence. OMRAAM MIKHAËL AÏVANHOV

Philosophe et maître spirituel français d’origine bulgare

Nos lieux de vie participent directement à notre bien-être physique et psychiqueBien-être chez soi

En quête d’un environnement accueillant, propice à la détente et surtout qui nous ressemble, nos lieux de vie participent directement à notre bien-être physique et psychique. Mais parfois, malgré les efforts pour en faire un petit coin de paradis, nous pouvons nous sentir mal-à-l’aise, sans pouvoir définir de quoi il s’agit. En même temps, il faut nous rendre à l’évidence que deux ou encore dix personnes peuvent avoir des ressentis aussi différents vis-à-vis des énergies d’un même lieu, tout comme plusieurs témoins d’un même événement vont raconter autant de versions différentes d’une même scène : de multiples interprétations provenant de divers points de vue associant vécu personnel, héritages et mémoire individuelle et collective, conditionnements et croyances …

C’est pourquoi éveiller notre conscience à ce qui nous habite et dirige notre vision du monde est une clé pour redevenir maître à bord de notre propre navire : nous désidentifier de tout ce que nous prenons bien trop souvent pour une réalité absolue et reconnaitre les programmations, les schémas qui composent notre structure mentale intérieure et par là, les habitudes de vie qui nous desservent, afin de créer et soutenir celles qui porteront notre être dans son plein épanouissement.

Le grand art d’être heureux n’est que l’art de bien vivre. JEAN-FRANCOIS DUCIS

Ecrivain, dramaturge et poète français du XVIII° siècle

Le vrai déménagement se fait avant tout dans la conscienceBien-être dans le monde

Dans le temps, l’être humain déménageait au rythme de ses besoins primaires, puis de son évolution personnelle, chaque nouveau lieu se faisant à l’image de son cheminement intérieur. De nos jours, les rythmes ont changés et ce ne sont pas seulement nos lieux de vie qui sont mis sens dessus dessous, mais tout notre être, dont c’est avant tout à la conscience qu’il est demandé de déménager et ce, de plus en plus rapidement.

Chaque jour, la vie nous offre la possibilité d’une renaissance quotidienne, ainsi qu’à travers les différent cycles de vie humaine jalonnant notre chemin – parfois de véritables challenges, mais aussi l’opportunité de renouveler nos objectifs et créer la vie qui nous ressemble vraiment : trouver sa raison d’être et sa juste place, mettre en oeuvre les démarches pour se réaliser pleinement, s’entourer de personnes qui nous inspirent et nous élèvent, suivre sa voie ou la voix de son âme … C’est apprendre à changer de regard sur sa vie, sur soi-même et sur les autres, à voir l’ombre comme un vecteur de lumière et à reconnaitre l’universalité qui anime et relie chaque être vivant.

Le chemin de la vie, c’est passer de l’ignorance à la connaissance, de l’obscurité à la lumière, de l’inaccompli à l’accompli, de l’inconscience à la conscience et de la peur à l’amour. FREDERIC LENOIR

Philosophe, sociologue, conférencier et écrivain français

Se libérer des projections intérieures-extérieures au beau milieu du théâtre transgénérationnel et social dont nous héritons, c’est aussi cela que soutiennent la lecture conjointe « individu-habitat-environnement ». Réintégrer l’intelligence naturelle de la vie dans notre être, dans notre façon d’habiter et de vivre nos vies … dans nos actes, nos pensées, notre communication avec nous-mêmes et avec les autres, permet de reconstruire consciemment les espaces de bien-être et d’harmonie qui nous sont si chers. Dans cette perspective, l’habitat est un espace tampon, un repère non seulement matériel et visuel, mais aussi et surtout subtil, une représentation organisée de notre univers intérieur : un vecteur entre l’être conscient et inconscient … un tremplin pour reconnaitre toutes les facettes qui nous animent et renaitre à l’art de pleinement habiter sa vie.

 

Je recherche